Commentaires pour:

Ajouter un commentaire Ajouter un commentaire

Le 29/01/2013 à 23:33:12, edv a dit :

Cette LEO, c'est bien un triste choix que les vaudois on adopté. Mon enfant actuellement en 6eme avec 21 points dans le groupe 1, va se retrouver sûrement en VG parce que il est en échec en geo et qu'il n'aura sûrement pas les 9points dans le groupe 2. Quand je pense qu'avec l'ancien système on se serait même pas posé cette question, 5 en allemand, 5.5 en français, 5.5 en maths. Et rien n'a été prévu pour de tels cas, pas d'appuis en geo, c'est seulement pour les branches principale. Excusez s'il est bon dans les branches principales. Quand je pense que certains sont allés encore l'annee passé en VSB avec 14 points et. demi, et que lui ne peut pas y accéder avec 16 points, il y a de quoi être révoltée. QQ saurais même dire si il y a un moyen de le faire redoubler? J'ai lu les cge de la leo mais rien trouvé. Si ça c'est pas être victime de cette LEO.

Le 04/11/2010 à 09:56:34, jacques Daniélou a dit :

Je me permets de persister, alors que ce jour 65% des répondants estiment que la LEO est une réforme inutile de plus:
- Ces répondants ne désirent-ils aucune réforme?
- Si tel n'est pas le cas, quelles seraient alors les réformes utiles? Oû l'école doit-elle faire des progrès? Qui doit en faire? Et comment?
- Et encore… Quels articles de la LEO (les "neinsagers" doievnt l'avoir lue pour s'exprimer ainsi…!) sont-ils inacceptables?

Il serait bon de construire ensemble!

Le 12/10/2010 à 17:53:12, Jacques Daniélou a dit :

A ce jour, près de 52% des répondants à ce coup de sonde indiquent qu'avec la nouvelle Loi scolaire vaudoise l'école subirait une "réforme inutile de plus…"!
Mais que serait alors une réforme utile?
Il serait heureux qu'ils se prononcent… Chiche?

Le 05/10/2010 à 10:55:30, Jacques Daniélou a dit :

@ TITI58, je propose de lire le projet dans ses détails.
Certes, avec deux voies, il existe un risque de classification des élèves en "a" et "b", en "mauvais-moyens"et "bons"…
Cependant, le fait que des options puissent être suivies par les a (prégymnasiale) et les b (générale), la proposition d'une structure en deux niveaux pour les branches scolaires dures en voie générale et la possibilité de s'élever en améliorant ses compétences au fil du cursus du secondaire I devrait offrir une nouvelle motivation à tous les élèves.

En ce qui concerne la question de la maîtrise de classe et des décharges y relatives proposées par le projet pour les enseignants du primaire et refusées à ce jour aux collègues de l'école enfantine, la SPV se battra dans le débat parlementaire pour que cette inégalité en devenir disparaisse.
Point donc de division en vue dans nos rangs, mais au contraire une volonté renouvelée de faire reconnaître le travail de toutes et de tous!

Le 01/10/2010 à 15:34:13, Titi58 a dit :

Ce projet de loi ne va pas améliorer la situation des élèves ayant des difficultés mais au contraire la détériorer. Ce sont non seulement les élèves de VSO qui vont en pâtir mais aussi les VSG qui verront leur certificat perdre toute valeur; les maîtres d'apprentissage auront tôt fait de remplacer les termes VSO et VSG par niveau a et niveau b.
Celà fait plusieurs dizaines d'années que l'on parle de revalorisation de la VSO, rien n'a été fait. C'est facile maintenant de la stigmatiser : Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage…
D'autre part, le projet cherche à diviser le corps enseignant en offrant une période de décharge à certains : qu'on l'offre à tous!

Le 30/09/2010 à 00:35:37, Thomas68 a dit :

"Il n'y a pas "en soi" d'élèves de VSO, de VSG ou de VSB! Il n'existe pas "de nature" des élèves plus performants que d'autres. C'est l'école qui crée ces catégories et qui y enferme les élèves en fonction de critères très discutables. Ensuite l'école doit créer ad aeternam des traitements différents pour ces élèves dits différents.
N'est-il pas vraiment temps de renverser cette perspective?"

Bravo! Entièrement d'accord avec ce paragraphe.
Décollons les étiquettes. Enlevons nos lunettes. Dépoussiérons nos filtres. Et regardons, observons. Qu'allons-nous découvrir? Que pourrions-nous découvrir avec ce regard neuf, frais, juvénile…?

Le grand chambardement doit commencer à l'intérieur de chacun d'entre nous, que nous soyons enseignant ou pas. Le changement de perspective, le nettoyage de notre regard, nous concernent tous; chacun peut le faire, ce n'est pas une question de capacités!

Le 28/09/2010 à 18:34:04, PERNOL a dit :

Dans ce canton, il faut avancer pas à pas.
On revient de loin, si l'on ose cette formule sans qu'elle ne choque les "anciens"!
La formule proposée par le Conseil d'Etat vaudois apparaît comme un de ces petits pas bien vaudois. Petits pas, certes, mais qui assurent une progression régulière vers une école un peu plus juste.
Pas de vraie révolution dans les propositions du projet de loi. Juste un petit peu plus d'air et une étiquette qui s'estompe peu à peu par un mélange potentiel des élèves…
Il n'y a pas "en soi" d'élèves de VSO, de VSG ou de VSB! Il n'existe pas "de nature" des élèves plus performants que d'autres. C'est l'école qui crée ces catégories et qui y enferme les élèves en fonction de critères très discutables. Ensuite l'école doit créer ad aeternam des traitements différents pour ces élèves dits différents.
N'est-il pas vraiment temps de renverser cette perspective?


Tous les champs marqués par un astérisque (*) doivent être remplis.

Les messages injurieux ou diffamatoires ainsi que les messages publicitaires seront systématiquement supprimés.

*

*

*

Fermer cette fenêtre