Commentaires pour:

Ajouter un commentaire Ajouter un commentaire

Le 10/02/2010 à 11:13:40, Gilles Pierrehumbert a dit :

Les propos de Nils Soguel appellent pour le moins deux commentaires. L'un pour lui signaler une méconnaissance grave de ce qu'est une école (vaudoise ou pas d'ailleurs). Si M. Soguel prenait la peine de visiter quelques classes (au hasard à Renens et à Coppet*), il s'apercevrait très vite que les conditions pour un exercice de la "concurrence virtuelle" ne sont pas réunies (elles ne sont d'ailleurs réunies que dans l'esprit de ceux qui la professent et rarement ailleurs). Il faut avoir la vue particulièrement obscurcie pour penser que tout est absolument comparable. Les enseignant-e-s de Renens auront beau être les meilleur-e-s de monde, ils seront dans l'incapacité de modifier le nombre d'élèves allophones et la capacité de ceux-ci à atteindre les mêmes objectifs que ceux qui ne le sont pas. L'autre commentaire que je souhaite apporter aux prophéties de M. Soguel porte sur la "governance" des établissements. "Trop de chefs, pas de chefs?" dit-il. Justement, ce qui manque au raisonnement de M. Soguel, c'est la discussion de l'opportunité même d'avoir des chefs. Ce qui manque à l'organisation des lieux de travail, c'est le partage du pouvoir et des responsabilités entre tou-te-s les travailleurs/euses, et pas le nombre de chefs ou de la répartition des compétences entre eux.

* Je ne prétend que l'enseignement à Coppet soit plus facile qu'à Renens, c'est les usager-e-s qui sont différent-e-s.


Tous les champs marqués par un astérisque (*) doivent être remplis.

Les messages injurieux ou diffamatoires ainsi que les messages publicitaires seront systématiquement supprimés.

*

*

*

Fermer cette fenêtre