Faire de l'école un tremplin vers l'emploi

Par Parti Libéral-Radical Vaudois

Commentaires Commentaires (0)
Autres documents sur ce thème
Ressources

Ebranlée par ses médiocres résultats PISA, contestée par une initiative populaire — « Ecole 2010 — sauver l'école », secouée par un premier, puis par un second projet de loi scolaire idéologiquement biaisés, l'école vaudoise chancelle depuis longtemps. Aujourd'hui, le bout du tunnel est en vue. Avec la loi votée ce jour par le Grand Conseil, l'école vaudoise est en mesure de réussir son adaptation à Harmos et d'améliorer son contenu, sans trop bouleverser ses structures. C'est le fruit d'un très gros travail législatif dans lequel le PLR s'est impliqué sans réserve.

La performance du système scolaire est une priorité du PLR. C'est pourquoi les Radicaux et Libéraux se sont posé une question aussi simple que fondamentale  : comment offrir de meilleures chances à nos enfants ? Le texte accepté ce jour répond avec pragmatisme à cette interrogation, en renforçant à la fois les exigences d'apprentissage, l'enseignement des branches fondamentales et l'appui aux élèves en difficulté.

Les exigences du PLR entendues

Plusieurs exigences formulées par le PLR lors de la rentrée politique 2009, de la réponse à la consultation sur l'avant-projet et par voie de postulats et motions sont aujourd'hui satisfaites :

Par ailleurs, le PLR est satisfait :

En initiant et en soutenant ces améliorations significatives, le PLR a forgé une loi qui n'est plus celle du moindre effort, mais qui tend vers la performance.

Fruit d'un consensus éloigné des mirages idéologiques, cette loi ne satisfait certes intégralement les exigences d'aucun camp. Mais elle répond à l'exigence supérieure de nos enfants  : sortir de formation obligatoire avec un bagage plus solide, et disposer ainsi de meilleures chances de trouver un emploi.