Sondage : redoublement, la peur de l'échec est un moteur essentiel de la réussite

Résultats du sondage

Commentaires Commentaires (21)
Autres documents sur ce thème
Ressources

Soixante pourcent des 250 répondants estiment que la peur de l'échec n'est pas « essentielle » dans la réussite des élèves. Ecole durable se réjouit de ce résultat et du fait que la question a généré de riches commentaires, même si celle-ci fut parfois jugée polémique ou « orientée »  : un commentateur estime ainsi que la peur de l'échec peut être un moteur de la réussite, mais au même titre que la motivation à apprendre, à réussir, à atteindre les objectifs valorisés par les parents, l'école et la société.

Sondage

Redoublement : la peur de l'échec est un moteur essentiel de la réussite.
D'accord Pourcentage de oui: 37.2% 37.2%
Pas d'accord Pourcentage de oui: 59.9% 59.9%
Ne sait pas Pourcentage de oui: 2.8% 2.8%

Nombre de votes: 247

« La seule cause de l'échec scolaire est le regard normatif que la société pose sur les enfants » est-il en revanche définitivement affirmé ; ou encore «  Le redoublement est l'échec du système et de l'engagement de ceux qui ont charge de l'élève. Elevé au rang de principe, il est une négation de la diversité de progression des êtres humains ».

Enfin, on avance modestement que « Le redoublement n'est qu'un pis-aller, lorsqu'on a épuisé l'ensemble de toutes les autres solutions… ».

Comment mieux dire ?